Église Grecque-Melkite Catholique

Carmels de la Théolokos Harissa et Kfarmasshoun

6 12 2011


 


Carmel de la Theotokos et de l'Unité
Rue Saint-Joseph
Harissa
Liban
Tél.      + 961 - 9 - 263889
Fax      + 961 - 9 - 260792
Courriel   hatheomo@idm.net.lb
 

Carmel de la Theotokos et de Saint Joseph
Kfarmasshoun - Jbeil
Liban
Tél. et fax        + 961 - 9 - 738202.
Courriel           kfartheo@idm.net.lb

 



















 Historique

 


C’était en 1952. Le congrès eucharistique international de Barcelone avait amené en Espagne une délégation grecque-melkite catholique présidée par l'évêque de Baalbek Joseph Maalouf. Dans la délégation se trouvait aussi le R.P. Paul Achkar, supérieur général de la société des Missionnaires de Saint Paul. La délégation fut hébergée chez une pieuse famille de Barcelone, qui avait une fille carmélite au monastère Saint-Albert de Calatayud. Des relations spirituelles suivirent entre ce carmel et la société des Missionnaires de Saint Paul. Le projet d’un carmel oriental de rite byzantin en naquit
Quel était le but de ce projet ? Une restauration et un enrichissement spirituel. Car l’Église grecque-melkite catholique, héritière d’une sainte tradition multiséculaire, avait eu ses hauts lieux de prière, de contemplation et de clôture... Mais, depuis un certain temps, elle se trouvait privée de cette grande source de grâces et de richesses spirituelles. Une restauration s’imposait donc ; un ressourcement spirituel aussi. Le Carmel de Harissa serait donc une maison de substitution charitable et d'enrichissement fraternel.
Cette fondation et cette insertion dans l’Église grecque-melkite catholique, et en particulier dans l’archiéparchie de Beyrouth, ne furent pas faciles à réaliser... Il n’y fallut pas moins de 10 ans. Toutes les premières moniales venaient de carmels espagnols. En attendant la fin de la construction de leur première maison, elles furent reçues en 1962 chez les Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, occasion d’initiation à la Liturgie byzantine et à l’une ou l’autre particularité de la mentalité orientale.
Il faut ajouter que, dès le premier moment, et de manière ensuite continue, les Pères Paulistes se sont fidèlement chargés de toute l’aide spirituelle nécessaire au monastère.




 

Evolution


 

Bientôt de jeunes Libanaises, désireuses d’une vie de prière et de don total à Dieu, se sont jointes aux 10 carmélites espagnoles de Harissa. Le carmel, ayant dépassé, malgré l’un ou l’autre décès, le nombre de 21 moniales conforme aux constitutions, obtint du Saint-Siège la permission d'en recevoir plus en vue d'une fondation. C'est ainsi que put avoir lieu la fondation du nouveau Carmel de la Théotokos et de Saint Joseph à Kfarmasshoun le 9  juillet 2005.
Á présent le nombre de moniales se trouvant au Carmel de la Théotokos et de l'Unité à Harissa, après avoir obtenu une nouvelle autorisation du Saint-Siège, est de 25, dont 5 moniales fondatrices espagnoles et 20 autres professes, novices et postulantes. Deux des fondatrices espagnoles sont allées à la nouvelle fondation de Kfarmasshoun.
Le Carmel de la Théotokos rend en outre de grands services à l’Église par l’atelier perfectionné d’iconographie qu’il a pu monter. Signalons à titre d’exemples les belles icônes que les carmélites ont créées, soit de leurs saints et saintes (Thérèse d’Avila, Jean de la Croix, Elisabeth de la Trinité, doctorat de Thérèse de Jésus), soit de nos saints récents orientaux (Charbel Makhlouf, canonisé en 1977, Maryam Bawardy et Rafqa Al Rayes, béatifiées en 1983 et 1985).
Prieure du Carmel de Harissa: Mère Thérèse de Jésus.




 

Carmel de Kfarmasshoun




Issu du Carmel de la Théotokos et de l’Unité devenu trop nombreux à la suite de l’afflux des vocations, il a été fondé le 9 juillet 2005 et s’est installé à Kfarmasshoun, sur les hauteurs de Jbeil (Byblos).
Il compte actuellement 36 moniales : 2 fondatrices espagnoles du Carmel de Harissa, une Suissesse et 33 moniales entre professes, professes simples, novice et postulante.

Prieure du Carmel de Kfarmasshoun : Mère Marie Noël de l'Amour Miséricordieux

 

vote

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle, et n'encourt point la condamnation, mais il est passé de la mort à la vie. Jean 5:24
Suivez-nous sur